21 septembre 2005

Ecrire un tableau...

_ Image avortée_

Ecrire un tableau…

Il était une fois une mer d’encre bleue
Un ciel en lune de nuages duveteux
Une verte prairie de violettes pointant
Le bout de leur pistil vers l’arbre de cent ans.

Une maison de briques aux tuiles rouge cœur
Abritant un soleil noir d’amour et d’ardeur
Recelant dans son sein un sourire en couleur
Gardien de la porte arc en ciel du bonheur.

Ecrire les images à l’encre et à la plume
Ma nouvelle façon d’écarter mots d’écume
J’ai écrit ce matin le poète de Vian

En fleur de rouge et vert, pour une Mélanie
Grâce à elle l’idée m’a rendu mon allant
Ce sonnet dessiné sera pour toi ma mie…

Mayotte (20/08/2005)

Oui mais ce sonnet là, jamais il ne naquit…

Bordeaux (21/09/2005)

Texte©L.C.


le regard

des images, encore des images
les yeux emplis de paysages
comment faut-il ne pas être sage
pour ne pas comprendre qu'il s'agit d'un montage

des vagues de jaspe sur une mer turquoise
un ciel irisé comme la mer d'Iroise
des plaines d'un vert étincelant
et des montagnes au blanc éblouissant

un temple d'or et d'ivoire
se dresse au fond de ta mémoire
c'est là que t'attends l'Aimé
celui que tu as oublié

ses fleurs à nulles autres pareilles
sont faites de délices et de merveilles
les fruits, le nectar et le miel
sont l'ordinaire de cet éveil

pour l'heure, tu es toujours en sommeil
ne tient pourtant qu'à toi que tu te réveilles
tourne tes yeux vers l'intérieur
c'est là que se trouve cet éternel bonheur

 

Posté par gmc, 21 septembre 2005 à 17:31

Posté par Chris_ à 13:44 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


Commentaires sur Ecrire un tableau...

    le regard

    des images, encore des images
    les yeux emplis de paysages
    comment faut-il ne pas être sage
    pour ne pas comprendre qu'il s'agit d'un montage

    des vagues de jaspe sur une mer turquoise
    un ciel irisé comme la mer d'Iroise
    des plaines d'un vert étincelant
    et des montagnes au blanc éblouissant

    un temple d'or et d'ivoire
    se dresse au fond de ta mémoire
    c'est là que t'attends l'Aimé
    celui que tu as oublié

    ses fleurs à nulles autres pareilles
    sont faites de délices et de merveilles
    les fruits, le nectar et le miel
    sont l'ordinaire de cet éveil

    pour l'heure, tu es toujours en sommeil
    ne tient pourtant qu'à toi que tu te réveilles
    tourne tes yeux vers l'intérieur
    c'est là que se trouve cet éternel bonheur

    Posté par gmc, 21 septembre 2005 à 17:31 | | Répondre
  • image

    dommage,

    on ne peut pas voir ta belle boîte, j'imagine.

    bjs

    teo (comme trois pommes)

    Posté par teo, 21 septembre 2005 à 23:39 | | Répondre
  • Cela faisait bien longtemps que je n'étais venue par ici... Plaisir de relire ces mots et joie de voir qu'une publication arrive à grand pas!
    Je reviendrais plus souvent... sourire...

    Posté par Lylissia, 22 septembre 2005 à 15:45 | | Répondre
  • des images

    un temple d'or et d'ivoire...

    Posté par manny, 12 novembre 2005 à 03:55 | | Répondre
Nouveau commentaire