27 août 2005

L’étranger de l’été…

imgp3242

L’étranger de l’été…

Il est dur et injuste, ses ordres sonnent secs
Le sourire a fui ses yeux tant que sa bouche
Ceux qui sont ses clients prennent des coups de bec
Agréables ou pas, tous ont la même couche.

Un homme froid, pressé, que je ne connais pas
Et qui pour nous, ses trois, même ne s’arrêtera
Il court, il vocifère, sans diplomatie
Tous à la même enseigne, servants, servis, amis.

Une princesse, une fée, une femme esseulée
Toutes l’attendant Lui, et par d’autres choyées
Nous regardons celui que nous savons aimer
Mais ne sentons que le sillage d’un étranger.

Il partage avec nous, pourtant, ses courtes pauses
Mais, épuisé, dans ces moments là il repose
Lorsqu’il ouvre les yeux quelques instants plus tard
Une douche, un baiser et déjà il repart.

Le soir venu nous espérons le retrouver
Dans quelques sourires, attentions du dîner
Mais l’on retrouve encore, et encore l’étranger
Dans le regard de l’homme qui part sans s’arrêter.

Tard dans la nuit il rentre avec moi partager
Ma couche et mes bras quand Morphée m’a gagnée
Et au petit matin, mes mots sur mes cahiers
Un « je t’aime », un baiser, mon lot pour la journée…

Mayotte, le lundi 22 août 2005.

Photo et texte©L.C.

Posté par Chris_ à 22:49 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur L’étranger de l’été…

    Difficile..

    ..je sais. Baisers tendres et pensées douces

    Posté par Fil, 28 août 2005 à 01:31 | | Répondre
  • http://www.20six.fr/ALoveSupreme

    Le travail n'a rien de bon.
    Le travail c'est l'absence.

    Posté par Emile, 01 septembre 2005 à 11:37 | | Répondre
  • très émouvant : qui c'était au fait?

    Posté par Julie, 10 septembre 2005 à 12:38 | | Répondre
Nouveau commentaire